Interview : Boogie Belgique
09 Mai 2013

Interview : Boogie Belgique

Hello les amis ! Beatchronic est fier

09 Mai 2013

Hello les amis ! Beatchronic est fier de vous présenter aujourd’hui un artiste bien de chez nous, j’ai nommé Boogie Belgique ! Originaire de Gand, ce jeune producteur nous enchante les oreilles avec ses sons “Swinghop”, mélange à la fois remuant et posé pour écouter en toutes circonstances. Un jeune talent très prometteur, à suivre attentivement…


[toggle style=”closed” title=”Version francaise, cliquez ici”]

– Définis ta musique en 4 mots !

Vintage, abstract, nostalgique, funky

boogie belgique

– Quels changements Boogie Belgique va apporter dans l’histoire de la musique Belge ?

J’espère aider à introduire le nouveau genre du Swinghop sur la scène musicale belge.

– Imaginons que tu aies le choix de te produire dans l’un des plus gros festivals belges. Lequel choisirais-tu et pourquoi ?

Probablement le Dour festival car c’est celui qui offre toujours un mix entre des artistes connus et d’autres groupes ou producteurs plus “underground”. Ce festival encourage aussi des genres indie inconnus, et je trouve ça génial. Il n’est pas nécessaire de faire partie du mouvement mainstream pour se produire à un tel festival.

– Si il y avait une seule bonne raison d’assister à un de tes concerts, laquelle serait-ce ?

Je suis toujours entrain de bosser sur un live-set qui va combiner des samples et des instruments live. On s’est réunis plusieurs fois et je dois dire que c’est très bien parti pour le moment. Je pourrai expérimenter ça en live et faire vivre ma musique de façon plus naturelle et spontanée. A suivre très prochainement !

– Comment te sens-tu par rapport à la scène electro-swing internationale ? Te considères-tu comme un des pionniers du mouvement en Belgique ?

boogie_belgique 2

Pour moi, l’electro-swing est une grande source d’inspiration. Mais il ne faut pas oublier que l’electro-swing comprend beaucoup de sous-catégories. C’est mon avis, et je pense que ces sous-genres sont parfois bien meilleurs. Selon moi, il y a plus de potentiel dans l’electro-swing (swinghop, swingbeat) que dans le simple fait de mixer des beats avec des vieux samples. Produire de la bonne électro-swing ne se résume pas juste à cela. Je suis toujours à la recherche de sons (pour l’inspiration ou juste pour écouter) qui ont une nouvelle atmosphère qui peut redonner vie au sample.

J’essaye donc d’accomplir tout cela moi-même dans ce que je fais. En Belgique, il n’y a pas vraiment beaucoup d’électro-swing, swinghop, etc. donc je crois qu’en tant que producteur électro-swing je suis assez rare ici. Mais pour être honnête, je ne me considère pas comme un artiste électro-swing. Je ne sais pas encore à quel style musical j’appartiens…

– Crois-tu qu’on puisse atteindre le paradis grâce à la musique ?

Et bien… Je suis un athéiste solide donc je ne connais pas vraiment les tuyaux pour entrer au paradis. Malgré tout je dois admettre que la bonne musique peut réveiller quelque chose de spécial en chacun de nous. Elle peut ranimer des vieux souvenirs ou simplement rendre les gens heureux.

to be one

– Selon toi, quel serait le moment idéal pour écouter tes titres ?

J’adore la musique qu’on peut écouter n’importe quand. Il n’y a rien de plus dérangeant que de faire tourner sa playlist en aléatoire et de passer des sons car ils sont trop hard ou trop softs… Je désire donc produire quelque chose entre les deux. On peut écouter mes sons en soirée ou juste posé dans la voiture ou dans le salon.

– Quel est le premier morceau que tu aies créé ? Signifie-t-il quelque chose de spécial pour toi ?

boogie belgique 3

Les premiers sons que j’ai produits étaient en réalité très “dark”. Un mélange entre de la techno et du hip-hop. En y repensant, elles était un peu trop dark et dingues pour les sortir, mais j’ai appris énormément en les réalisant, bien-sûr.

“Dance with the Democrat” est le premier de mes sons vraiment travaillé, c’est celui que j’ai tout d’abord aimé et c’est toujours le cas. Avec les paroles de Danny Kaye et la super mélodie à la flûte, j’ai été capable de produire quelque chose de bon et de fun à la fois. Un morceau cool sans être trop prétentieux, c’est ce que j’aime.

[soundcloud id=’5110615′ width=’100%’]

– Comment choisis-tu le titre de tes chansons ?

La plupart du temps c’est une parodie du nom original du sample que j’utilise pour le son. Parfois, j’essaye de trouver quelque chose en rapport avec l’atmosphère de la chanson. Et à d’autres moments, c’est juste un titre qui me passe par la tête.

– Que penses-tu de l’atmosphère musicale de Gent ? Pourquoi aller là-bas et pas ailleurs ?

Je dois avouer que je n’aime pas trop les soirées en Belgique. Tu dois souvent payer cher pour l’entrée ou pour les boissons, et il y a beaucoup trop de monde à l’intérieur. Il y a des exceptions bien-sûr, mais la plupart des soirées sont ou deviennent trop envahies par la foule.

Il y a quelques chouettes bars et endroits à Ghent avec une atmosphère géniale. Mais il arrive que ça soit bondé ou trop cher. J’aime beaucoup les bars simples où tu peux t’asseoir, parler et boire sans se faire piétiner. Plus tard dans la soirée, le gérant du bar met la musique plus fort et tout le monde se lève et danse spontanément. Et parfois, une soirée chez quelqu’un peut être la meilleure soirée de l’année. J’ai aussi remarqué après avoir joué en Grèce qu’ils avaient beaucoup de bars comme ça. J’ai vraiment apprécié ça, et j’étais jaloux de l’atmosphère underground et des bonnes ondes qui se dégageaient.

Je viens de commencer à organiser des soirées moi-même avec des amis. Avec la même mentalité qu’en Grèce. Se poser et kiffer la soirée. La première a d’ailleurs été un succès. Tellement qu’il y avait beaucoup trop de monde… c’est ironique bien-sûr. Mais j’ai vraiment passé un bon moment, je me suis vraiment bien amusé.
[/toggle]

boogie belgique

– Define your music in 4 words !

Vintage, abstract, nostalgic, funky

– What change will bring Boogie Belgium in the Belgian music history?

I hope to introduce help introducing a new genre like swinghop to the Belgian music scene.

– If you had the choice to produce in one of the biggest festivals in Belgium, which would you choose and why?

Probably “Dour Festival” because it’s the one which always offers a mixture of famous artists and more underground bands or producers. This festival also supports unknown indie genres which I think is great. You don’t have to be in the mainstream to play at a festival like this.

– If there was one good reason to attend one of your concerts which would it be?

I’m still working on a live-set which will combine the samples with live instruments. We’ve come together a few times now and I must say it’s going goes really well. I can experiment on stage and make my music sound more natural and spontaneous. Coming very soon!

– How do you feel compared to the music scene of international electro-swing? Do you consider yourself as one of the pioneers of the movement in Belgium?

boogie_belgique 2

For me Good electro-swing is a great source of inspiration to me. But don’t forget it’s really important to know that electro-swing has many subcategories. It’s my opinion. Personally I think that these subgenres are sometimes often even better. To me there’s much more to electro-swing (swinghop, swingbeat,…) than just mixing beats with old samples. Producing good electro-swing for me isn’t just the mixture of beats and old samples. I’m always searching for tunes (for inspiration or just to listen to) thatwho have a new atmosphere which can bring the sample back to life.

I try to accomplish that myself in my music. Belgium really doesn’t really have a lot of electroswing, swinghop,etc. artists so I guess as an electroswing producer I’m quite rare here. But I really don’t see me as electro-swing artist to be honest. I’m not sure yet what music-genre I belong to…

– Do you think we can go up to heaven with music?

Well.. I’m a pretty solid atheist so I don’t know about any tricks to enter heaven. Although I must admit that good music can bring up something special inside a person. Music can bring back memories or just make a person happy.

to be one

– What is the perfect time to listen to yours tracks?

I really like music which you can put up on any given time. There’s nothing more annoying playing music on shuffle and skip all the time because the song is too hard or too soft. I hope to produce something in between. You can either play it on a party or just in your car or living-room.

– What’s the first sound that you created? Does it mean something special to you?

boogie belgique 3

The first tunes I produced were actually very dark. A mixture between a soundtrack, hiphop and techno. Looking back they were a bit too dark and crazy for me to release but I learned a lot while making them of course.

“Dance with the democrat” was the first finished track that I really liked, and still do. With the lyrics of Danny Kaye and the crazy flute melody I was able to produce something good and funny at the same time. A cool tune without being too pretentious, that’s what I like.

 

– How do you choose the titles of your songs?

Most of the time they’re a parody on the name of the original track where the sample came from. Sometimes I try to find something that fits with the atmosphere of the song. And sometimes I just come up with something that pops in my head.

– What do you think of the musical atmosphere in Ghent? Why go there and not elsewhere??

Gand-nocturneI must say I don’t really like the parties here in Belgium. Most of the time you have to pay a lot to get in or to get a drink, and it’s way too crowded. You have some exceptions of course but most of the parties just are or became too big.

There are some nice bars and clubs in Ghent with a great atmosphere. But it happens that it’s too crowded and expensive. I really like simple bars where you can sit, talk and drink without getting trampled. Later in the night the bar owner just turns the music up and everybody spontaneously starts to dance. Or just a simple homeparty can be the best party of the year. I’ve noticed while playing some gigs in Greece a while back that they had so much bars like this. I really enjoyed that and was very jealous of the underground atmosphere and the good vibe.

I’ve just started organizing parties myself with some friends. Parties with the same mentality as in Greece. Laid back and just fun. The first party was immediately a direct hit. So much that it was way too crowded… quite ironic of course. But I had a great time.enjoyed myself a lot.

 

[soundcloud id=’1933535′ width=’100%’ format=’set’]

Credits : 

Fanpage : http://www.facebook.com/BoogieBelgique?fref=ts

Soundcloud : http://soundcloud.com/boogiebelgique

Leave a comment
More Posts
Comments
Comment