Depeche Mode – 25/01 @ Sportpaleis Antwerpen
06 Fév 2014

Depeche Mode – 25/01 @ Sportpaleis Antwerpen

Après un passage critiqué à Werchter cet

06 Fév 2014

Après un passage critiqué à Werchter cet été 2013, Depeche Mode est revenu en grandes pompes ce 25 janvier dernier à Anvers dans le cadre de sa tournée “Delta Machine Tour”. Reportage d’un excellent concert….

depeche mode

Malgré leurs 35 ans d’existence, le groupe anglais garde une forme digne de sa musique et nous a fourni un show exceptionnel au Sportpaleis d’Anvers. Pourtant on entend de tous les côtés beaucoup de critiques quant à l’âge des artistes, leur musique qui vieillit etc… Seulement, ce qu’on prend peu en considération c’est l’expérience de ces 3 légendes du New Wave et du popsynth qui ont derrière eux un long parcours déjà bien rempli. Et leur musique s’y est adaptée, faisant toute la force de ce groupe qui reste les pieds sur terre, proposant une musique qui s’adapte à notre époque et à leur avancée dans la musique. Ce concert nous a démontré que DM en veut encore et ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Un concert plus calme…

Pas de fioritures ni de prolongements incessants et lassants de certains morceaux. Non, plutôt des réinterprétations de chansons accompagnées seulement d’un piano et de la voix calme de Martin Gore, plutôt des écrans géants bordant une scène simple montrant des images tantôt apaisantes, tantôt psychédéliques invitant le public à écouter ce concert dans une ambiance sereine mais avec énergie. Pas de show d’enfer mais un concert simple… redoutablement simple et adapté au public de DM qui n’est pas des plus jeune et qui apprécie, tout comme les jeunes dans la salle ont apprécié aussi, cette ambiance plus attentive à l’extraordinaire prestation du groupe. Une ambiance parfois rehaussée par moments avec leurs tubes qu’ils continuent à jouer avec un talent fabuleux… Tout pour plaire!

depeche mode 2

Mélangez avec cela un quintet de musiciens exceptionnels, un batteur et un claviériste supplémentaires accompagnant le groupe. Même si le fait d’insérer une vraie batterie en live suscite certaines critiques, elle s’est montrée redoutablement efficace, appuyant la puissance de chaque morceau juste comme il le faut, sans faire d’ombre au groupe ni s’oubliant dans l’arrière plan de la scène. Un jeune claviériste énergique et doué de ses doigts, accompagnant sur 3 morceaux, dont le fameux “Shake the Disease”, un Martin Gore qui sait captiver la salle par la seule maîtrise de sa voix.

Un public diversifié…

Depeche-Mode 3

19.000 personnes étaient présentes durant le concert malgré les 2h45 d’embouteillages se  trouvant sur la E19. C’était un public aussi jeune que plus âgé, partageant tous cette même admiration pour le groupe. Un public qui, pour la plupart, avait reçu ce message envoyé par le groupe dans sa musique d’un concert simple et qui le dégustait comme tel, renvoyant un accueil chaleureux à cette légende vivante. Malgré cela, j’ai pu récolter certaines critiques de personnes voulant à tout prix d’un concert où ils en sortiraient plus fatigué encore que le groupe après sa prestation. Des critiques de personnes ne profitant pas de ce que le groupe nous offrait. Autant dire que toutes ces critiques sont pour la plupart vindicatives et infondées.

Ce concert nous a donc montré un Depeche Mode en forme malgré la fin de tournée, un Depeche Mode qui continue à captiver la foule et qui va de l’avant en ne restant pas sur ses vieux tubes mais en proposant à chaque tournée quelque chose de neuf, de frais qui s’adapte à son public et à son histoire!

Petit aperçu du concert avec “Personal Jesus” :

Leave a comment
More Posts
Comments
Comment