Californie

Viewing posts tagged Californie

The Game, L’enjeu est bien au-delà du “beef”

Il y a 10 ans, le rappeur The Game choquait le monde entier avec son premier album The Documentary. Pendant toutes ces années, celui-ci a tenté de séduire à nouveau son public. Une tâche bien ardue lorsqu’on a lâché un premier opus si percutant. C’est avec un grand empressement que la fanbase du rappeur californien attend le second chapitre de la saga The Documentary. On y prévoit des collaborations avec Dr Dre, Kendrick Lamar, Ab-Soul, Kanye West ou encore Drake.

Après les menaces de mort de Ghostface Killah envers Action Bronson, une nouvelle polémique a pris place entre Meek Mill et Drake. Ce genre de situation démontre parfaitement l’un des fléaux de notre époque. Combien de fois cette curiosité malsaine n’a pas permis à certains artistes de se retrouver dans le paysage de la fame pour booster leurs ventes? Aujourd’hui, nous avons décidé de l’utiliser à bon escient pour vous montrer la direction à prendre réellement, l’essence même de tous ces actes déplacés. Autrement dit la musique!

Le premier clip de son projet est sorti aujourd’hui. L’ambiance du clip peint le décor du hood life de Compton (= quartier de Los Angeles) avec des low-riders aux ressorts indestructibles, la populace locale habillée en Bloods, une meuf aux cheveux verts avec un gros spliff au bec, The Game rappant ses verses en marcel au milieu d’un dépôt des roues et l’apparition du rappeur canadien Drake qui arrive à se fondre dans le décor malgré sa non-appartenance à cet environnement. Bref, on retiendra un élan fort prometteur pour une prochaine claque de projet que l’on n’attendait plus. Pour celà, rendez-vous le 28 août !

Jeremiah Jae, le Black Anakin

Le collectif californien Black Jungle Squad a encore fait mouche. Le talentueux Jeremiah Jae vous annonce le déclin de la version black d’Anakin Skywalker. L’artiste s’est créé un univers tant créatif que sordide qui le conduira certainement à un état d’apophénie. A travers ce projet 7-titres, il nous emmène avec ses comparses Oliver The 2nd, Eugene Snow, Tre, Beanz Tha Poet et K Embry dans une infinité cosmique dont lui seul a le secret.

Celui-ci peint un décor sombre où se mêlent hustlers du ghetto galactique et chutes de divinités issues de la science-fiction. Malgré cette insistance sur le macabre et l’ombre, notre artiste parvient à amener quelques bribes de lumière dans son projet. Notamment avec la pochette d’album où l’on peut apercevoir la forme d’un visage humain essentiellement illustré de couleur noire avec, toutefois, quelques espaces vides/remplis de blanc.

Kyuss, les sales gosses du désert

Voyageons jusqu’en Californie, dans la petite municipalité de Palm Desert. Territoire d’une bande de gros durs tout juste sortis de l’adolescence, amateurs de riffs bien lourds et de substances difficilement recommandables… 

Read More