Phases Cachées ne cache pas son talent
14 Déc 2014

Phases Cachées ne cache pas son talent

Après un premier album, le groupe français

14 Déc 2014

Après un premier album, le groupe français Phases Cachées sort sa deuxième mixtape : « Phases B Volume 2 ». Sortie en téléchargement gratuit, elle nous propose une vingtaine de morceaux de qualités. Partons à la découverte du talent qui lui n’est pas caché !

Beatchronic_PhasesCachees2Mais qui c’est ceux-là ? D’où est-ce qu’ils sortent ? Ce groupe de rap réunit trois jeunes qui se sont connus au lycée, avec des styles assez différent. Nous avons Cheeko, il est l’homme qui fut au cœur de la création du groupe. Passionné de rap et doté d’une technique supérieure à la moyenne, fait équipe avec D’Clik, un gabarit opposé (grand et mince) et un voix plus puissante. Ils se mélangent et se complètent bien, et nous servent ainsi un plat aux multiples arômes. Que manque-t-il donc pour que cela nous donne un plat inoubliable ? Cette petite épice spéciale qui change tout nommée Volodia. C’est la petite touche reggae du groupe, celle qui nous emmène dans un autre univers. Deux rappeurs et un reggaeman, dur de ne pas comparer avec…

«Hoche la tête si t’accroches, c’est pour nos familles et nos proches, mais compare nous à Sniper et j’prendrai ça comme un reproche.» Phases Cachées – PFPR4

 

A quoi bon les comparaisons après tout ! Je ne voudrais pas me mettre D’Clik à dos.
Ils participent à “Emergenza France“, où ils sont dès lors entourés de 8 musiciens. Ils devront passer les phases éliminatoires une par une, et au bout vint une surprise de taille puisqu’ils finiront par l’emporter. Un exploit pour un groupe hip-hop ! Après cette belle expérience, ils sortirent Beatchronic_PhasesCacheesleur première mixtape, “Phases B“. Les trois gaillards posent sur des faces B d’autres titres, on peut déjà y voir tout leur éclectisme. Ce premier projet nous prépare à l’album qui sortira alors en 2013 : “Boule à facettes“. Ils auraient pu l’appeler “Boule à phasettes“, mais ça faisait sûrement trop zozotteur, on est pas sur un album de Youssoupha ou d’Akhenaton. Le titre correspond bien au groupe, ils savent toucher à tout, ont de multiples facettes. On retrouvera en invités l’américain Toki Wright pour un morceau “A l’américaine“, et le duo Milk Coffee & Sugar, sur le titre “What else?” (c’est qu’ils aiment ça les jeux de mots dans leurs titres). J’ai aussi adoré le morceau concept “4 consonnes 2 voyelles“, avec chaque couplet dédié à une lettre (une des 6 lettres utilisées dans le nom “Phases Cachées” naturellement). L’album mériterait vraiment que je m’y attarde, mais je dois déjà vous présenter leur nouvelle mixtape sortie récemment, le deuxième volet de Phases B ! Prenez donc le temps d’y prêter une oreille.

Phases B Volume 2” est donc un cadeau disponible gratuitement sur le site du groupe. Comme ils sont sympas ils nous laissent le choix entre deux covers digitales au téléchargement, inspirées de véritables albums. Plutôt De la soul ou Fugees ? C’est selon votre bon goût ! Si on compte l’intro et l’outro, ce ne sont pas moins de 24 titres disponibles ! Des inédits, des remix, des collaborations, que dire… c’est bon, c’est frais et ce n’est pas Georges le yéti de la pub Tic Tac.

Beatchronic_PhasesCacheesCoverL’intro nous rappelle bien que ceci n’est pas un album, avec une voix robotisée comme on retrouve assez bien sur de multiples chaînes youtube. Nous voilà partis pour un voyage en terre cachée ! Le compte à rebours est lancé dès la deuxième track. Sur un sample de LMNO, les parisiens nous entraînent en quelques mesures dans leur monde (aucune comparaison toujours). Plus de temps à perdre ! Ils comptent bien avancer sans regarder en arrière. Ils avancent tellement qu’on ne voit pas le temps passer, ce morceau semble si court, avant de s’en rendre compte on passe déjà à PFPR4, morceau de l’Asile. Beaucoup de MCs sur ce couplet qui kickent chacun leur tour cette instru entraînante, attention à ne pas se briser les cervicales.

 


Petite transition par le grand Oxmo Puccino, qui semble avoir validé ce groupe émergent ! La classe ! Surtout quand c’est un des tout gros morceaux du projet qu’il introduit.

“That ain’t gangsta” de DJ Babu pour sample, le très bon Hippocampe fou pour invité, plein de promesses avant l’écoute. Les rappeurs nous narrent leur doux rêve d’être des gangsters. Bourrée d’humour et d’autodérision,  cette chanson ne déçoit pas, la combinaison inédite donne un grand cru. Heureusement pour les lascars que leur rêve ne s’est pas réalisé, ils auraient fait de bien piètres gangsters ! Mais le résultat pour le moins original :

«Voilà le gangsta qui s’extasie en voyant des peluches jaunes hocher la tête en fumant des Knackis» Hippocampe Fou – J’ai toujours rêvé d’être un gangster

 

J’avance un peu dans la mixtape pour m’arrêter à “Diplomatico“. Il n’y a pas que le titre du morceau qui est dans la langue de Cervantès, puisque Cheeko se fait plaisir en s’accordant un pont et un couplet en espagnol. S’il a d’autres inspirations du genre qu’il n’hésite pas, ça apporte une autre couleur, bonifie un déjà très bon cru. En invitant Scars et surtout Yoshi dessus, il est vrai que ça pouvait difficilement donner de la piquette ! Autant d’invités qui répondent présents alors que je ne suis qu’à la septième track, que demande le peuple. Au passage, la petite dédicace au classique “Quelques gouttes suffisent” est sympa !

Hey on s’la défonce à deux ou pas?“. Pas de soucis pour nous en tout cas Cheeko et D’Clik, faites-vous plaisir. Séance de kickage Beatchronic_PhasesCacheesBsur “Lost Ones” de l’emblématique Lauryn Hill ! Ils n’en ont épargné aucun comme ils le disent bien, jolie performance. Morceau très rap, suivi par un plus reggae avec Naâman. Quand ce dernier et Volodia s’associe, la sauce prend bien et est empreinte de doux accents exotiques. “Crossover” est néanmoins dangereux, tant vous aurez l’air du refrain en tête. Et si vous l’oubliez, il sera prêt à ressurgir lors de vos moments d’égarements. Le son est de base sur le projet de Naâman, “Deep Rockers, Back a yard“. Si vous préférez ce côté reggae, “Peng Peng” vous enchantera aussi. Démuni de couplet rap, Kenyon et Mardjenal ont substitué Cheeko et D’Clik. Un bon petit son qui ambiance dès les premières mesures.

Enfin, pour le dernier morceau de la mixtape si on exclut l’outro, ils vont faire le pari assez osé de poser sur “Redline” de Memorecks. Pas évident, mais ils s’en sortent bien dans cet exercice périlleux ! Changements de flow millimétrés sur l’instru, et des paroles tournant autour du champ lexical de la tempête, de l’orage. Bien foutu de A à Z, il conclut à merveille ce projet de qualité qui nous invite à garder une oreille sur ce groupe. Très diversifié, vous pourrez aussi y découvrir des solos des 3 membres, des remix de leurs propres sons et d’autres morceaux que je n’ai pas cité mais qui en valent la chandelle !

Il faudra un peu patienter pour écouter le deuxième album, qui est en préparation. En attendant, prenez le temps de vous délecter de ce véritable globe à facettes !

Leave a comment
More Posts
Comments
Comment